Soutenez les sages-femmes

Signez la pétition

Les sages-femmes sont menacées…
Des maternités ferment pour se regrouper au sein de pôles d’accouchements où les conditions de travail ne cessent de se dégrader.
Savez-vous qu’une sage-femme peut assurer le suivi de grossesse dès sa déclaration ?

Signez la pétition en suivant ce lien
http://petitionsagesfemmes.zigszags.org/

Les sages-femmes sont menacées…

Au nom de la sacrosainte rentabilité, des maternités ferment pour se regrouper au sein de pôles d’accouchements où les conditions de travail ne cessent de se dégrader.

En parallèle, l’activité libérale des sages-femmes reste méconnue des femmes et très peu promue par les pouvoirs publics.


Savez-vous qu’une sage-femme peut assurer le suivi de grossesse dès sa déclaration ?

À responsabilité et contenu équivalents, un acte de sage-femme tel que la consultation reste sous rémunéré à 17 ou 19 € par rapport au même acte effectué par un médecin (23 € en janvier 2011).
Des cabinets de sages-femmes ferment faute de revenus suffisants malgré un nombre d’actes croissants.

Présentes pour accompagner les 800 000 naissances en France chaque année, les sages-femmes, spécialistes et garantes de la physiologie, pratiquent les 2/3 des accouchements sous leur seule responsabilité.

Il est capital de préserver la qualité de cet accompagnement, pour que chaque vie soit accueillie avec délicatesse et que naître rime avec « bien naître » pour la mère et l’enfant.

Aujourd’hui l’art de la naissance est en danger.

Sages-femmes menacées, femmes en danger

lundi 21 juin 2010


Voir en ligne : http://petitionsagesfemmes.zigszags.org/


Le tarif des médecins généralistes est de 22 euros actuellement,celui des gynécologues est de 27 euros (femme adressée par son médecin traitant)
Les sages-femmes font un suivi spécifique, les médecins généralistes font un suivi global ; ils ne sont pas en concurrence, surtout quand ils travaillent en réseau (ndlc)

Lire aussi

Brevet sur les vaccins anticovid, stop. Réquisition !

3 juin 2021
Conférence de presse le vendredi 4 juin à 11 heures (en visio) Appel à des rassemblements le lundi 7 juin à 18 heures devant les Préfectures en région, et à République à 18 heures à Paris. Les 8 et 9  …

Sauvons le 3919 – Solidarité femmes

2 décembre 2020
Protéger les victimes de violences conjugales est une mission d’intérêt général, elle ne saurait être soumise à une logique de marché. Paris, le 17 novembre 2020 Alors que la lutte contre les violences …

Maux des femmes

16 novembre 2011
rencontre organisée par la FASTI

Violences, femmes et psychiatrie

29 juin 2010
Les femmes victimes de violences risquent d’être considérées comme des malades psychiatriques.