La lecture dans les salles d’attente des médecins : poids des habitudes, espaces de liberté, choix orientés ?

Salles d’attente des médecins : on attend entre vos murs (longtemps), on s’y inquiète (souvent), s’y rassure (parfois) ou même s’y découvre (rarement)... On y lit (beaucoup) : mais quoi, sous l’aile de quel génie tutélaire et tout puissant facteur ?

Des médecins, tous affiliés au SMG (Syndicat de la médecine générale) et au cœur par conséquent correctement positionné, ont échangé sur le sujet les opinions, réflexions et même doutes que ce thème engendrait, à l’initiative spontanée de l’une d’entre eux.

Ils n’ont pas demandé à garder l’anonymat, mais la rédaction de Pratiques ne s’est pas jugé le droit de publier les noms de ceux qui avaient placé ces échanges sous le signe d’une amicale correspondance.

Merci de nous avoir permis d’en faire état ici. Ceux parmi nos lecteurs qui le souhaiteraient sont cordialement invités à nous faire part de leurs réactions dans le forum consacré à cet article.


I. Dr A

Cela fait un certain temps que cela me gratouille de vous parler des "revues" qui trainent dans les salles d’attendre des médecins généralistes que je remplace. Comme je passe ma vie à attendre dans les cabinets des différents médecins que je remplace pour les gardes de soir, j’ai un certain échantillon.
Je me demande pourquoi il n’y a que de la presse de droite (le point, l’express, paris match, elle, jour de france, marie claire, Mme figaro...).
Je me demande aussi pourquoi c’est "normal" de ne trouver que des revues de droite dans les salles d’attentes des toubibs ? Est-ce déontologique ? Je me demande quel est l’impact de ces revues sur la population qui inévitablement va chez le médecin et les consulte en attendant...

Qu’y a-t-il à lire dans vos salles d’attente ?

Parfois, j’ai envie de déposer une autre presse... l’huma, sarkophage, fakir...
Y a-t-il des thèses sociologiques ou politiques sur l’influence des lectures de droite sur le vote des patients ????

Adhérente au Syndicat de la Médecine Générale, "Réinscrire la médecine dans le champs du politique et du social"

II. Dr B

A mes débuts, c’était La Recherche et Prescrire. Ça ne rigolait pas. Alors j’ai ajouté des BD : Ventouse, puis Calvin, puis Dilbert.

Et puis des livres éducatifs sur le corps humain pour les enfants.

Un jour, une consœur gastro est venue me consulter. Elle a attendu un peu (ce qui est inhabituel chez moi), et m’a dit "T’as pas de journaux pour connes !" J’ai dit non. Elle m’a dit "dommage, ça détend".

Alors j’ai mis des Elle que ma femme lisait (elle ne suit pas cette liste...).

Et puis j’ai ajouté Pratiques quand je me suis abonné

Et puis un jour, je suis tombé dans la rue sur une grosse pile de Paris-Match de 1960-70 que j’ai ajoutés.

Et maintenant, il y a en a pour tous les goûts. J’ai enlevé les Prescrire

III. Dr C

  • Golias
  • Politis
  • le Monde
  • Amnesty Intern
  • Prescrire
  • Charlie
  • Le Canard
  • Siné Hebdo
  • Le diplo

et le principe du Book-crossing (les patients échangent des bouquins dans la salle d’attente)

IV. Dr D

Les revues de la salle d’attente sont des revues que nous laissent les patients la plupart du temps. Ils sont donc à l’image des lectures habituelles des patients.
Empêcher les patients de recourir à leur lecture habituelle a un côté autoritaire qui ne me plait pas trop.
Bien sûr, rien n’empêche de glisser ses propres lectures....
L’idée d’un fond de livre à prendre en libre service, je le pratique aussi depuis quelques années et je suis étonné de voir que cela fonctionne bien, que ça initie certains patients à la lecture et qu’il n’y a pas de vols comme je le redoutais au début dans ma salle d’attente (où tout est volé régulièrement). On nous vole jusqu’au balai à chiotte mais pas les livres... ça mérite aussi une thèse

V. Dr E

Viens chez moi : il y a National geographic, Que choisir et Courrier international (et quelques revues de "House keeping" pour ma patientèle anglaise).
_ Je vire les journaux de droite et la presse torche-cul.
_ Du coup, je ne laisse pas non plus de titre trop marqués à gauche.
_ Question d’équilibre et je me dis que si je mets des lectures qui contribuent à élever l’esprit plutôt que le rabaisser, c’est déjà pas mal.

VI. Dr F

Je mets dans la salle d’attente, pratiques, politis, causette, santé et travail, etc. sur un présentoir fait avec un système mural à rangement de chaussures ; il y a des patients qui m’apportent marianne, parfois Elle, Télérama.

Je crois qu’il faut que je vire les vieux numéros plus souvent pour que les gens voient mieux les nouveaux

Il y a des bd et des livres d’enfants école des loisirs etc. (qui disparaissent de temps en temps et que je renouvelle)

Bref , j’affiche, mais comme il y a aussi les CP du SMG etc. et que je cause, les gens savent…

VII. Patiente

En tant que simple patiente, je trouve ce sujet digne d’un débat sur le site...la salle d’attente est aussi un lieu de communication et d’échange et donc ce serait dommage de s’en priver. C’est aussi un lieu qui peut être plus joyeux, j’aime bien les pédiatres qui affichent les dessins d’enfants, les photos des naissances dans les maternités avec les cartes postales. Les infos du style sparadrap qui rassurent les parents et les enfants et aussi les affiches de la prévention...J’aime les kinés qui ont des porte-revues qui expliquent leur travail, la méthode utilisée...En bref les salles d’attente doivent-elles ressembler à un salon de coiffure avec les revues people ?

VIII. Dr G

Que choisir santé est une revue mensuelle globalement très intéressante sans publicité et que je trouve souvent les gens en train de lire. Je ne pense pas que cela changera le vote des patients mais en tout cas cela leur apporte un autre regard sur soin et santé que la plupart des revues médicales grand public

http://www.quechoisir.org/parutions/que-choisir-sante/que-choisir-sante-sante-n-59-mars-2012

On ne la trouve pas en kiosque, elle n’est disponible que sur abonnement. Si certains d’entre vous veulent recevoir un N° pour voir ce que c’est, ils peuvent m’envoyer en mail perso leur adresse ( quand on est abonné on peut demander l’envoi d’un numéro )

IX. Anne Perraut Soliveres (Présidente des Cahiers de la médecine utopique)

Et Pratiques  ? La salle d’attente est le lieu par excellence où les gens peuvent prendre le temps de s’intéresser aux questions de santé... C’est pour ça qu’on la fait et elle mérite bien un petit effort de diffusion. L’abonnement est déductible des frais de fonctionnement alors, faites œuvre utile, abonnez vos cabinets.... Cordialement.

X. Dr G

Mais oui mais c’est bien sûr chez nous on a un abonnement pour Pratiques pour la salle d’attente et il est lu

XI. Dr H

Je mets Pratiques aussi ! Les patients en sont très friands
On pourrait parler aussi comme le souligne … de ce qu’on affiche sur les murs de nos salles d’attente !
Messages de prévention classiques pour soutenir par ex les campagnes de vaccination à tout va ou articles critiques, etc.

XII. Dr I

Bonjour à tous,
Je suis abonné à Marianne et à l’Humanité dimanche, je suis dans une banlieue plutôt “chic” de …, et je laisse donc ces hebdo, entre autres, dans ma salle d’attente.
Je n’ai plutôt que des compliments !!!
Les autres sans doute ne disent rien...
Il parait qu’il ne faut mettre que des revues les plus neutres possible, donc il ne reste que Art et décoration, et des recettes de cuisine car des conneries genre Gala c’est en fait très politique !

XIII. Dr J

Bonjour
Dans notre cabinet de groupe, au début nous avions acheté des Geo et autres revues neutres de ce type, mon associé laissait ses Télérama périmés car les dossiers y sont intéressants, il y avait des livres pour enfants. _ Résultat : Les revues intéressantes étaient laissées en pâture à de chers bambins surtout pas surveillés ou bien elles étaient volées, les jouets étaient volés ou balancés à grand bruit d’un bout de la salle d’attente à l’autre...Nous avons donc arrêté de dépenser pour rien. Nous avons remplacé les jouets par des cubes en mousse et tissus. Les autres sont dans notre cabinet sous notre surveillance.
Nous avons vu la presse de droite, Paris match et Closer arriver, déposés par des patients. Des revues assez osées déposées par des femmes voilées à notre grande surprise, des journaux des Témoins de Jéhovah.
Nous avons donc fait de la censure et nous continuons à le faire. Je n’aurais jamais pensé à laisser Pratiques qui finirait en miettes et Prescrire de même.
Nous sommes un peu déçus et pas satisfaits de ce qui traîne dans notre salle d’attente mais nous baissons les bras. Dernièrement, une bouffée d’optimisme m’a fait y déposer 2 BD. Une a disparu dans les 15j et l’autre était déchirée.
Les patients abordent rarement le sujet et sont ébahis de ce que je leur raconte. Mais c’est comme ça !
Nous sommes à … et nous avons une secrétaire sur place mais elle ne peut faire tout le temps la police et demander aux parents de gérer leurs enfants. Elle n’est pas là tout le temps.
On nous vole même régulièrement les ampoules électriques.
Désolée de cette bouffée de pessimisme... :-) mais le sujet est très intéressant.
Amicalement

XIV. Dr K

Bonsoir,
Sujet inattendu mais très intéressant...
J’ose espérer que nous ne saurions influencer le vote de nos patients, quel que soit le type de publications qui traînent dans nos salles d’attente.
Je ne m’autorise parfois qu’un rappel du devoir citoyen, même (et surtout ?) quand je sais que la personne votera différemment de moi : exprimez votre suffrage, c’est un droit et un devoir, ne laissez pas les autres choisir à votre place...
Pour ma part, deux périodes dans ma carrière, celle du cabinet, puis celle du service public, avec l’espace intermédiaire d’un centre de santé dont je suis toujours salarié, et qui couvre les deux périodes : pour moi, jusqu’à présent, une "formation de compromis" comme on dit en psychanalyse.
Dans la salle d’attente de mon ancien cabinet : la "Chronique d’Amnesty", le "Droit de Vivre" (LICRA), la LDH, l’"Événement du Jeudi" (qui s’en souvient ?), "Charlie-Hebdo", "Le Canard" quand je le prenais dans l’avion, un peu/beaucoup d’information "psy", un peu/beaucoup d’information sur le cinéma, les voyages... Cela correspondait à mes propres mouvements d’opinion. En rangeant, j’ai un jour retrouvé des publications des Témoins de Jéhovah, laissées à mon insu, ainsi que des journaux nord-coréens déposés par un ami facétieux qui se reconnaîtra certainement ici... Tri sélectif en réponse... En affiche : la charte "Prescrire". Commentaire d’une patiente : "Dans votre salle d’attente, il y a une propagande d’enfer...". Cette personne a fini par devenir abolitionniste en ce qui concerne la peine de mort, nous n’en avons que très peu parlé...
Dans le public : ce n’est plus mon problème, pas le temps de regarder ce qui traîne dans la salle d’attente du CMP...La charte "Prescrire" affichée dans mon bureau.
Dans le centre de santé : je ne suis pas chez moi non plus, je n’alimente pas, à l’exception de quelques programmes de concert d’un ensemble que je connais bien... Je vois traîner le Nouvel Obs’, je ne trie pas, ce n’est pas chez moi. Pour mémoire, la pseudo épidémie de grippe H1N1 y avait conduit un temps à l’élimination de tout support papier dans la salle d’attente, prophylaxie oblige...
Ce que je sais : en général, chez les médecins et chez les dentistes (même chez certains que je sais être de gauche...), revues de droite, celles que vous avez citées.
Analyse personnelle : de la même manière que l’"apolitisme" est plutôt une notion droitière (depuis longtemps...), les revues et magazines de salle d’attente sont réputés "neutres", ne pouvant ni ne devant choquer personne (Hippocrate, Code de déontologie...). Or elles ne sont pas du tout "neutres", tout comme la "presse gratuite" qu’on essaie de vous fourrer dans les mains, de manière très insistante, aux abords des transports en commun.
Le médecin vecteur d’opinion ? Menace dérisoire, brandie parfois par notre profession en déroute...
"Pratiques", une très bonne idée, mais est-ce vraiment ce que nous pouvons le plus facilement feuilleter quand nous sommes anxieux en attendant ?
Une autre fois, nous pourrions parler aussi des bandes dessinées et autres "publications destinées à la jeunesse".
Musique d’ambiance et télé avec des clips en boucle, voici sans doute la voie de l’avenir...
Une étude sociologique serait en effet la bienvenue.
Merci de m’avoir lu,
Bonne soirée (autre titre neutre ?),

XV. Dr L

Bonjour

Super débat autour des revues dans la salle d’attente
J’ai vu –sur internet- une affiche faite par des patients à mettre dans la salle d’attente pour râler s’il n’y a que des revues idiotes…
Je joins un article paru dans le Pratiques 45 sur le confort

Attendre, mais bien...

Deux idées en plus : Courrier International, bien que volumineux, est très bien à lire en attendant une consultation (petits articles faciles à lire) et vu le format, on le pique peu (mais si on les pique, cela fait moins de poussière et cela instruit celui qui l’a pris)
Chez nous, un coin pour les journaux sur le sida : protocoles, remaides, le journal d’actup, asud, transversal, Têtu et d’autres…très lus mais discrètement (une grosse pile, ceux qui savent s’y retrouvent)
Et évidemment, Causette, que j’achète pour mes collègues, mais beaucoup plus lu par les patientEs, pas piqué bizarrement
Je n’ai pas encore osé ajouter Pratiques dans ce Capharnaum, la table des revues est grande et très encombrée, je n’ai pas le temps de trier
Évidemment aussi des livres pour les enfants, parfois des BD, sur une petite table dans le coin avec les jouets, on en a aussi dans chaque bureau, dans le coin pour enfants (cabinets de groupe, 4 bureaux) mais on a vraiment de la place (vivent les HLM de banlieue)
Bonne fin de semaine

mardi 1er mai 2012

Documents joints

Lire aussi

La santé dans tous ses états : penser et agir pour les droits !

5 avril 2018
23e université d’automne de la ligue des droits de l’Homme : « La santé dans tous ses états : penser et agir pour les droits ! » La « santé » est en tête de liste des préoccupations dans les différentes …

Débats à propos de l’envoi du manifeste des médecins indignés

14 février 2016
par Marie Kayser
L’envoi du manifeste des médecins indignés en soutien au Docteur Bonnemaison a entraîné des débats sur une liste de soignants, nous reproduisons ci-dessous ces échanges avec l’accord de leurs auteur-e-s …

La lecture dans les salles d’attente des médecins : Acte II !

6 mai 2012
Répondant à l’intérêt suscité par ce débat improvisé, Pratiques en publie la suite récente. Dr M Il m’a fallu plus d’une semaine pour réfléchir à ma pratique en qui concerne la salle d’attente et ses …

Grève des médecins pour les postes d’IVG à Cholet

18 avril 2010
A Cholet, des postes sont diminués, au Centre de Planification du Centre Hospitalier et dans celui du centre ville, ce qui limite la possibilité d’accueil des femmes demandant une IVG. En mars, les …