Création d’un « Réseau Professionnel du Soin Particularisé »

        1. Déclaration adoptée par l’assemblée du Forum Psy ayant réuni 109 participants le 7 janvier 2017 à Rouen, créant un « Réseau Professionnel du Soin Particularisé »

L’appel au Forum Psy lancé pour sa tenue constatait :

Ce qui est appelé « bonnes pratiques » est imposé par une bureaucratie sanitaire tentaculaire ; les dites « bonnes pratiques » sont définies hors clinique et pratique professionnelle, de fait elles dépossèdent les professionnels de leur acte. La déontologie médicale, l’éthique professionnelle sont ainsi rayées. Le contexte est « contraint en matière de financement publique » et ces « contraintes » financières se concentrent dans la mise en place des Groupements Hospitaliers de Territoires.

Dans le même temps les suicides de soignants se multiplient, les médecins ne doivent plus soigner, les professionnels de l’accompagnement ne doivent plus accompagner. Les « psy » doivent renoncer aux lumières freudiennes. « L’offre de soins » doit disparaître au profit de « l’offre de santé ». Nous serions donc, si nous acceptions, dans l’ère de la « santé sans soins ».

À cela, l’Appel du Forum répondait que cette machine bureaucratique qui fait fi de l’expérience des professionnels n’est pas acceptable. Elle provoque confusions, angoisse, désarroi. L’accueil, le soin, l’accompagnement sont balayés. L’expérience et la clinique sont ridiculisées. L’objet du travail de chacun est ainsi effacé.

Il y a là une véritable contrainte autoritaire des pratiques. Toute parole sur le symptôme hors norme bureaucratique est condamnée. Chacune des interventions et témoignages des différents professionnels a confirmé ces constats.

Devant cette situation des plus graves, devant la réalisation des menaces pesant sur les soins, devant les attaques contre la psychanalyse visant la promotion décidée des soins particularisés, la singularité de l’être parlant souffrant, nous médecins, psychologues, infirmiers, éducateurs, directeurs, nous professionnels du secteur sanitaire et social, refusons de souscrire à cette orientation de « santé sans soins ».

C’est pourquoi nous déclarons :

1- Partout où nous intervenons, nous nous engageons à favoriser et soutenir l’orientation vers les soins particularisés.

2- Pour cela, nous engageons à mettre en place des rencontres et échanges en vue de suivre pour les combattre toute décision susceptible de porter atteinte à notre éthique professionnelle et à la clinique

3- Pour ce faire, nous nous réunissons dès à présent en réseaux professionnels.

La « santé sans soins » ne passera pas !

Déclaration votée à l’unanimité par les présents dont deux votes « avec des nuances ».


Vidéo de l’introduction du forum


vendredi 16 mars 2018

Lire aussi

Déconstruisons la souffrance au travail - Soirée débat

5 mai 2022
1ère partie : La souffrance éthique, de quoi s’agit-il ? Paul Anthelme ADELE, enseignant-chercheur Gérard Lucas, médecin du travail retraité 2e partie : Ce que l’organisation délétère du …

« Nous sommes des psychologues et nous ne serons jamais des vendeurs de soins psychiques »

30 mars 2022
​Alors que le dispositif monpsy entrera en vigueur le 5 avril, plus de 2000 psychologues dénoncent, dans une tribune au « Monde » le 29 mars 2022, la gabegie du gouvernement et expliquent pourquoi ils …

Collectif(s) ! , 37e congrès annuel de l’USP

6 février 2022
Le 37e congrès de l’USP sera Collectif(s) les 25, 26 et 27 mars 2022, à l’AGECA, 177 rue de Charonne, Paris 11, métro Alexandre Dumas. ARGUMENT Collectif(s) ! À l’heure où la tentation du repli …