Comment êtes-vous arrivé dans ce lit ?

Longtemps, j’ai eu un problème de la première phrase à l’hôpital. Après avoir tapé à la chambre du patient, laissé un laps de temps nécessaire à la réponse, je rentre dans la chambre et je me présente.

Toujours. Étudiante, externe, interne. Toujours.

Et après ? Le blanc... Celui qui se fond avec les murs de l’hôpital.

Qu’est-ce que vous faites là ? Non, trop inquisiteur.

Qu’est-ce qui vous amène ? Non, trop stupide.

Qu’est-ce qui vous arrive ? Non, trop banal peut-être.

Finalement ce « qu’est-ce qui » me gène... Me laisse maladroite, debout, mal à l’aise. Et surtout ne me laisse pas de porte ouverte sur la découverte.

Alors, j’ai laissé faire le temps et j’ai laissé les questions m’envahir.

Un jour, que je ne situerai plus, j’ai été surprise par un patient dans une chambre et j’ai spontanément demandé « mais comment êtes-vous arrivé dans ce lit ? »

Et lui de me répondre « avec ce brancard »

Et nous voilà partis en fou rire.

J’ai gardé cette phrase. J’ai trouvé ma porte sur la découverte.

Chaque patient a sa propre réponse. Chaque patient me laisse rentrer dans son histoire par une porte qui lui est propre.

Et moi, je suis ravie parce que chacun m’offre une nouvelle histoire.

Zoéline, interne en médecine générale

mardi 28 octobre 2014, par Zoéline

Lire aussi

Fantasmes autour d’une invasion de bébés à Mayotte

15 mars 2018
Retour sur des chiffres trop souvent manipulés Périodiquement depuis plus de dix ans les mêmes fantasmes, largement diffusés, refont surface sur ce thème. Cet article vient du site mom – migrants …

Retour de Grèce

3 novembre 2015
par Patrick Dubreil
Version intégrale de l’article de l’entretien avec Patrick Dubreil, médecin généraliste, dont la version courte est parue dans Pratiques n° 70 « La santé, une Zone A Défendre ? » Quel est le contexte de …

Puisque vous êtes là et moi aussi, on regarde ?

5 octobre 2014
par Elisabeth Maurel-Arrighi
ll est des choses que les patients appréhendent, dont ils n’osent pas parler, même s’ils savent que ce serait utile. Pour certains, il y a la peur du diagnostic, de l’éventuelle gravité, il y a aussi …

Ces infos me saoulent, elle vont finir par me faire avaler mon petit-déjeuner de travers...

13 septembre 2010
par Sylvie Cognard
les informations ça commence toujours par la bourse... combien de gens écoutent ça... qui donc arrive à vivre de ce truc-là ? Moi, je travaille pour gagner ma croûte. pourquoi ceux là qui gagnent des …