Colloque « Usages et valeurs de la clinique », 13-14 octobre 2011 - Collège international de philosophie/Centre G. Canguilhem (Paris Diderot)

Organisé par le Collège International de Philosophie
Gilles Barroux (professeur de philosophie en classes préparatoires)

et le Centre Georges Canguilhem (Université Paris Diderot)
Céline Lefève (MC philosophie de la médecine Université Paris Diderot)

Université Paris Diderot
Salle Albouy 685 C
Bâtiment C des Grands Moulins
5 rue Thomas Mann
75013 Paris

Plan d’accès : http://www.univ-paris-diderot.fr/DocumentsFCK/viuniv/File/Plan_gnal_2D.swf

RER/Métro : Bibliothèque François-Mitterrand ? Bus : 89, 62, 64, 325

Renseignements : centre_georges_canguilhem@univ-paris-diderot.fr

Objet d’une recherche féconde, la clinique alimente un questionnement interdisciplinaire récurrent visant à proposer de nouveaux champs de réflexion sur l’espace du soin, la thérapeutique et la médecine en général.

Ce colloque interrogera la pluralité des usages pratiques de la clinique, historiquement ancrés dans les traditions de l’univers médical, mais aussi la multiplicité des usages théoriques de cette notion, qui est sans cesse commentée et redéfinie. Il examinera comment discours et pratiques cliniques donnent sens aux gestes quotidiens de l’exercice médical dans le cadre de la relation entre médecin et malade, mais se font aussi le résultat des grandes évolutions et crises de la médecine : refonte de l’Hôpital à la fin du XVIIIe siècle, émergence de l’anatomo-pathologie dans les logiques du soin, appropriation de techniques thérapeutiques perfectionnées, avènement de la médecine de la santé et de la prévention, etc. Il sera l’occasion de s’interroger sur le sens des conceptualisations, des critiques et des valorisations de la clinique, notamment dans les discours contemporains sur le soin, l’hôpital, l’anthropologie médicale ou encore les effets des récentes innovations scientifiques et technologiques dans le domaine diagnostique et thérapeutique.

Ce projet est un partenariat entre le CIPH et le Centre Georges Canguilhem (Université Paris Diderot) dont les recherches visent à se saisir des questions les plus actuelles posées par la médecine en convoquant l’histoire, l’épistémologie, les sciences sociales et la philosophie. Ce colloque est ouvert aux chercheurs en sciences humaines en santé, mais aussi aux praticiens et à l’ensemble des acteurs en santé désireux de mettre en œuvre des pratiques plus réflexives.

Programme

Jeudi 13 octobre :
-  9 h 30 : Ouverture
-  Modérateur : Gilles BARROUX
-  9 h 45 – 10 h 30 : Jean-Pierre PETER (historien de la médecine, EHESS) : « Le médecin au quotidien, 1600-1820 : quelle clinique ? « 
-  10 h 45 – 11 h 30 : Gilles BARROUX (philosophe) : « Une certaine élaboration de la clinique à travers l’exemple des consultations épistolaires »
-  11h 45 – 12 h 30 : Antoine ERMAKOFF (historien de la médecine, SPHERE, Université Paris Diderot) : « La méthode clinique entre exigence scientifique et outil administratif dans les hôpitaux parisiens de 1800 à 1830 »
Modérateur : Céline LEFEVE

-  14 h 30 – 15 h 15 : Todd MEYERS (anthropologue et philosophe, Wayne State University - Détroit) : « Nouveaux problèmes dans les vieux espaces. La clinique et le traitement du dépendance aux opiacés en Amérique »
-  15 h 30 - 16 h 15 : Lucia CANDELISE (historienne de la médecine, SPHERE, Université Paris Diderot) : « L’acupuncture dans les structures publiques. L’Hôpital Luigi Sacco de Milan et le SIHCUS- CMCO de Strasbourg »
-  16 h 15 – 16 h 45 : Discussion

Vendredi 14 octobre :
Modérateur : Claude-Olivier DORON (historien et philosophe des sciences, SPHERE, Centre Georges Canguilhem, Université Paris Diderot)
-  9 h 45 – 10 h 30 : Pr Didier SICARD (CCNE) : « L’approche clinique, désuétude ou modernité »
-  10 h 45 - 11 h 30 : Marie GAILLE (philosophe, CNRS CERSES) : « Subjectivité, éthique, psychologie »
-  11 h 45 – 12 h 30 : Hélène MARCHE (sociologue, ESO-Rennes UMR 6590, Rennes 2) : « Les variations du travail relationnel des soignants auprès de patients atteints de cancer avancé »

-  14 h 30 - 15 h 15 : Catherine DRAPERI (philosophie, Université d’Amiens) : titre à préciser
-  15 h 30 – 16 h 15 : Céline LEFEVE (philosophe, CNRS SPHERE, Centre Georges Canguilhem, Université Paris Diderot) : « Enseigner l’éthique aux étudiants de médecine : quelle place pour la clinique ? »
-  16 h 30 – 17 h 15 : Astrid CHEVANCE (ENS, agrégée d’histoire et étudiante en 5e année de médecine à Paris-Ouest) : « Quel(s) corps en clinique ? Une approche ethnographique »
-  17 h 30 : Discussion et clôture du colloque


Maître de conférences - Université Paris Diderot - Département Histoire et Philosophie des Sciences
Responsable des enseignements d’histoire et de philosophie de la médecine et d’éthique à l’UFR de médecine de Paris Diderot

Chercheuse au Centre Georges Canguilhem http://centrecanguilhem.net
et au Laboratoire SPHERE (UMR 7219 CNRS) http://www.rehseis.cnrs.fr/spip.php?article61

samedi 15 octobre 2011

Lire aussi

Création d’un « Réseau Professionnel du Soin Particularisé »

16 mars 2018
Déclaration adoptée par l’assemblée du Forum Psy ayant réuni 109 participants le 7 janvier 2017 à Rouen, créant un « Réseau Professionnel du Soin Particularisé » L’appel au Forum Psy lancé pour sa tenue …

Après midi de travail organisé par L’association des Psychologues freudiens

16 mars 2018
Samedi 26 mai 2018 de 14 h à 18 h - 92, Bd Montparnasse - 75006 Paris Quelle parole dans la clinique d’aujourd’hui ? La parole est un véritable prisme qui garde sous braise une certaine initiative …