Choisir d’avoir un enfant, choisir sa sexualité

c’est nous qui décidons !

Non ! Les intégristes catholiques ne nous imposeront pas leur ordre moral !

Depuis septembre, des petits groupes intégristes catholiques ont organisé une campagne
contre le centre IVG de Tenon, prétendant s’installer à la porte de l’hôpital pour faire pression
sur la population et sur les hospitaliers. Il s’agit pour eux d’un symbole, puisqu’en 1987 Tenon
était le premier centre d’IVG saccagé par un commando composé des mêmes intégristes
catholiques.

Ces attaques s’inscrivent dans un contexte plus large d’offensive de l’extrème-droite contre
les libertés : certains veulent empêcher la représentation d’une pièce de théâtre jugée
blasphématoire, d’autres l’introduction du concept scientifique de genre dans les programmes
scolaires, d’autres encore voudraient maintenir les femmes dans un rôle de reproductrices.

En cette période électorale, ce n’est pas un hasard si le FN propose la suppression du
remboursement de l’IVG.

Quant à elle, la droite au pouvoir fait preuve de la plus grande complaisance à l’égard des
groupes d’extrême-droite : par exemple le ministre de l’intérieur a interdit les prières de rue
depuis septembre, mais ses services les autorisent à chaque fois qu’elles sont le fait de
catholiques intégristes et protègent tous leurs rassemblements.

Par ailleurs, le gouvernement s’emploie depuis des années à remettre en cause le droit des
femmes de choisir en fermant les centres d’IVG. Rappelons que ces 10 dernières années 149
centres d’IVG ont été fermés dans le pays, et que la loi Bachelot renforce et élargit la logique
de démantèlement du service public hospitalier.

Sur le XXe arrondissement, le centre IVG de Tenon a été fermé en 2009 et n’a pu rouvrir
que grâce à la mobilisation des habitant-e-s, de nombreuses associations, d’élu-e-s et de
militant-e-s. Depuis sa réouverture en 2011, le centre ne désemplit pas, preuve de sa nécessité.

Tenon bon !

Les catholiques intégristes reviennent le 19 novembre, ne leur laissons sous aucun prétexte
l’accès à l’hôpital ! Ici comme ailleurs, refusons leur prosélytisme ! Rejoignez-nous !

RASSEMBLEMENT LE 19 NOVEMBRE A 10H
DEVANT L’ENTREE DE L’HÔPITAL 4, RUE DE LA CHINE

Un centre IVG dans chaque hôpital public !
Non à l’ordre moral qui voudrait contrôler nos vies !
Notre corps nous appartient !

Le Collectif Tenon : collectif unitaire du XXe mobilisé pour le maintien du centre d’IVG de l’hôpital Tenon, et regroupant
des habitants du XXe, et des militantes et des militants de l’Association pour les Droits des Femmes du XXe, d’AC, de
l’APEIS, d’Alternative libertaire, Attac XXe, la CADAC, la FASE, Femmes libres, Femmes Solidaires, la LDH XXe, le
MRAP, le NPA, le Planning Familial, Pluri-elles Algérie, le PCF, le PG, le PS, les syndicats CGT et Sud-Santé Tenon, EELV.

Soutenu par la CNT-UR, la Fédération Anarchiste, Ras l’front-MLV, SCALP et l’UL CGT XXe – Novembre 2011

rassemblement le 19 novembre à Tenon

mercredi 16 novembre 2011

Documents joints

Lire aussi

Atelier de travail et de réflexion démocratique et populaire pour la refondation du service public hospitalier

22 septembre 2020
Première rencontre de lancement Le 10 octobre 2020, à l’AERI, 57 rue Étienne Marcel, Montreuil Ouvert à toutes et tous, sur inscription ici  Alors que le Ségur de la santé s’achevait sur une note …

Mon enfant se radicalise

29 janvier 2019
Pourquoi le djihadisme exerce-t-il une telle séduction sur certains jeunes ? Que faire de celles et ceux qui se sont radicalisés ? Comment empêcher d’autres jeunes de basculer dans la …

Communiqué de SOS Hépatites Fédération du 26 mai 2014 : Hépatites : Guérison pour tous ? Traitement pour chacun ! La santé n’a pas de prix, mais les traitements doivent avoir un juste prix

26 mai 2014
par Les cahiers de la médecine utopique Pratiques
Le 19 mai dernier était présenté le tout premier rapport d’experts en France sur la prise en charge des personnes infectées par les virus des hépatites virales B et C. Les conclusions de ce rapport …

« L’enfant étranger et les prestations familiales »

11 mai 2011
Les enfants étrangers entrés en France en dehors de la procédure du regroupement familial sont exclus des prestations familiales.