24es journées de l’ANCIC

les 25 et 26 mars 2022 à l’Université Grenoble-Alpes

Créée lors de l’adoption définitive de la loi sur l’interruption volontaire de grossesse, l’ANCIC rassemble les professionnel·le·s des centres de planification et d’IVG ainsi que les femmes et les hommes concernés par la santé sexuelle et reproductive au sens large. Ces notions sont désormais inscrites dans le Code de la santé publique par la loi du 26/01/2016 de modernisation de notre système de santé.
L’ANCIC a une double vocation :
• soutenir les structures de santé pratiquant les interruptions volontaires de grossesse et prenant en charge les femmes et les hommes pour la contraception ;
• susciter des débats sur les différentes pratiques ; développer les réflexions scientifiques, éthiques et politiques sur les questions de la contraception et de l’avortement, y compris l’égalité femmes/hommes ; favoriser les rencontres entre professionnel·le·s.

Ces deux dernières années ont été fortement impactées par l’épidémie du COVID, ce qui nous a obligé·e·s à modifier nos pratiques afin de garantir l’accès à l’IVG et à la contraception. Les législations sur la contraception et l’avortement ont connu de nouvelles avancées : expérimentation des IVG instrumentales par les sages-femmes, possibilité de réaliser les IVG par méthode médicamenteuse hors établissement de santé jusqu’à 9 SA, instauration de la téléconsultation dans le parcours d’IVG médicamenteuse, projet de gratuité pour la contraception jusqu’à 25 ans.
Ces progrès, qui favorisent l’accès à la contraception et à l’IVG, demandent aux professionnel·le·s de se former à de nouvelles pratiques, voire d’acquérir de nouvelles compétences, et de se questionner sur les parcours de soin au sein des différentes structures concernées.
Enfin nous espérons que la proposition de loi concernant l’extension du délai d’IVG jusqu’à 16 SA, la réalisation des IVG instrumentales par les sages-femmes ainsi que la suppression de la double clause de conscience, largement relayée et soutenue par l’association, pourra être présentée et adoptée par l’Assemblée nationale avant la fin de l’actuelle mandature.

Lors des 24es journées d’études nous réfléchirons à ces nouveaux enjeux, et à la qualité de l’accompagnement et de la prise en charge des femmes et des hommes.
Nous nous efforcerons de contribuer à la formation des acteur·rice·s de soins qui interviennent dans le parcours de cette prise en charge (médicale, psychologique, sociale, institutionnelle, etc.).
Ces journées sont aussi le lieu pour interpeller les politiques et les acteur·rice·s locaux sur leur implication concrète en s’appuyant sur la présentation de l’état des lieux régional réalisé par les partenaires et adhérent·e·s de l’ANCIC en région.
Les 24es journées d’études proposent un programme construit autour de quatre tables rondes et de nombreux ateliers conçus spécialement pour répondre aux demandes des professionnel·le·s en termes d’échanges d’expériences et de formation pratique.
Nous espérons que ces journées rassembleront un grand nombre de participant·e·s et qu’elles seront également le moment de rencontres conviviales, notamment lors de la soirée de gala du vendredi soir à laquelle nous espérons vous voir nombreux·ses.

Les co-présidentes, Laurence Danjou, Chrystel Mathurin-Bornat et Nathalie Trignol-Viguier


Pour tout renseignement pratique complémentaire, consulter et/ou télécharger le programme et/ou le bulletin d’inscription, cliquer sur ce lien.

jeudi 10 février 2022

Lire aussi

Lettre au Président de la République.

28 décembre 2021
Le Collectif de soignants pour la sauvegarde de l’hôpital public a rédigé cette lettre au Président de la République. Vous pouvez la signer à l’aide de ce lien (et le diffuser), même si vous n’êtes pas …