Pratiques, les cahiers de la médecine utopique

Accueil du site > Acheter ou télécharger des numéros > Pratiques N°51 Que fabriquent les images ?

Pratiques N°51 Que fabriquent les images ?

Parution : décembre 2010.

L’essor de l’imagerie médicale a bouleversé la pratique des médecins et leur relation aux patients. Mais elle oriente aussi les affectations budgétaires et sous-tend par son expertise bien des décisions sociales et économiques. Elle a, enfin, de très forts impacts sur les représentations du corps. Ce numéro interroge donc ces trois aspects de l’imagerie - clinique, politique et esthétique - jusque dans ses aspects les plus innovants.

Des praticiens, des patients, des chercheurs en sciences humaines et en philosophie, nous invitent à nous approprier ces interrogations, afin que l’expansion de l’imagerie ne soit pas une source de passivité, mais au contraire le moteur d’une interrogation critique.

La partie magazine de ce numéro inscrit les questions médicales dans l’actualité : les questions fondamentales de l’accès aux soins et des politiques de santé publique y sont posées dans leurs expressions les plus récentes, et éclairées par leurs enjeux.

Votre abonnement ne permet pas un accès complet à cette page.

18,00 EUR

Pratiques N°51 Que fabriquent les images ?

décembre 2010

Articles indexés dans ce numéro (37)

    urs(AUTEURS){id_article}{", "}>

    L’image du corps n’est pas neutre : enjeu de pouvoir entre professionnels de santé, instrument également de pouvoir du médecin sur son patient, son accessibilité est, de plus, source d’inégalités de soins selon les revenus.On ne peut pas dissocier la technique de la politique.

urs(AUTEURS){id_article}{", "}>

La médecine marche sur la tête quand elle prétend que ses jambes sont dorénavant l’imagerie et la biologie. Les mauvais cliniciens auraient-ils tué la clinique ?

urs(AUTEURS){id_article}{", "}>

L’image imprime une présence constante dans le travail du médecin, elle est même surpuissante car c’est souvent avec elle que l’on fait le diagnostic de la maladie qui peut être grave.

urs(AUTEURS){id_article}{", "}>

L’éloignement avec le patient et l’utilisation de la technique permettent de rendre la maladie plus technique et plus objectivée.L’éloignement avec le patient et l’utilisation de la technique permettent de rendre la maladie plus technique et plus objectivée.

urs(AUTEURS){id_article}{", "}>

Le métier de radiologue : un médecin, avant d’être un ’imagier’.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35