Pratiques, les cahiers de la médecine utopique

Accueil du site > Acheter ou télécharger des numéros > Pratiques N°16 Les émotions dans le soin

Pratiques N°16 Les émotions dans le soin (epuise)

Parution : janvier 2002.

Réhabiliter les émotions en médecine, c’est à cette nécessité que se sont attelés les auteurs de ce numéro. Car la médecine occidentale revient de loin. Elle a été soumise à une injonction mutilante : il fallait rester de marbre, tout en aidant ses semblables à affronter les enjeux vitaux de la condition humaine.

Les émotions, les soignants les vivent, les ressentent dans le corps, mais l’hôpital, l’université, les écoles de soignants leur ont appris à s’en méfier.

Pourtant, nous le croyons, les émotions sont au cœur du soin. Elles signent le lien, attestent de la rencontre, donnent un outil précieux à ceux qui se risquent à écouter ce mouvement de l’âme dans le corps. Aux soignants, elles offrent une résonance qui leur permet de raisonner, comme le dit une infirmière, Anne Perraut Soliveres. Et aux soignés, elles donnent un appui pour mobiliser leurs ressources physiques et psychiques face à la maladie.

Mais prendre acte de ses émotions sans se laisser submerger ne va pas de soi, ni pour un enfant, ni pour ceux qui sont occupés à affronter la maladie et la mort. Beaucoup se trouvent conduits à faire le choix de l’anesthésie, de l’occultation, de la mutilation.

Différents auteurs ouvrent des mises en perspective de cet enfermement et de l’ouverture que nous proposons aujourd’hui. Hugues Moussy, historien, raconte comment la médecine s’est laissée fasciner par la mise en scène de la bataille contre le mal. Un psychanalyste, Philippe Réfabert, propose une relecture de Kafka et met à jour les paradoxes fondateurs qui permettent à l’enfant, et l’humain en général, de se constituer une archive psychique des émotions. Une philosophe, Christiane Vollaire montre comment, après l’époque de la médecine expérimentale et de la position romantique, persister dans la dénégation de l’émotionnel pourrait être interprété comme une nouvelle forme de l’obscurantisme. Enfin, des soignants confient ce qui fait pour chacun d’eux l’intime du soin : bouleversement issu du lien avec les personnes malades, mais aussi émerveillement né dans les recours qu’ils ont su se construire pour répondre de leurs émotions, groupes de parole au-delà de toute hiérarchie, ou découverte d’artistes qui donnent le pouvoir de comprendre les corps au-delà des mots, comme en témoigne un médecin, Anne-Marie Pabois.

Ainsi, des médecins et des infirmières déplient ici l’alchimie du soin, tissée de la dynamique du lien et de la force des émotions qui accompagnent le mouvement de la vie. En osant partager leurs émotions, ils invitent soignants et soignés à inventer de nouveaux lieux de soin, faits de parole et de rencontres.

Votre abonnement ne permet pas un accès complet à cette page.

13,70 EUR

Pratiques N°16 Les émotions dans le soin

janvier 2002 (N° épuisé)

Articles indexés dans ce numéro (32)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30