Pratiques, les cahiers de la médecine utopique

Accueil du site > Nos amis > Sites amis, pétitions, soutien > Pétitions > Ondes électromagnétiques et téléphones portables : l’appel à pétition des (...)

Ondes électromagnétiques et téléphones portables : l’appel à pétition des médecins

Nous, soignants signataires, lançons un appel aux pouvoirs publics, pour un respect strict du principe de précaution, pour que soit établi un cadre strict législatif et réglementaire et pour une plus grande vigilance dans le suivi des effets sur la santé des ondes électromagnétiques.

mardi 21 avril 2009

Le 23 avril se tient à Paris une conférence-débat dite « Grenelle des antennes ».

L’Académie nationale de Médecine a rendu publique une « mise au point » le 3 mars 2009, qui est une « mise en garde contre une interprétation subjective du principe de précaution » et annonce qu’est « mis en place un groupe de travail pour examiner les questions que pose cette actualité ». La procédure parait inhabituelle, l’Académie s’est auto-saisie et a publié ce communiqué, avant même la constitution d’un groupe de travail, après une seule réunion d’un groupe informel. Le Pr Aurengo en faisait partie : nous apprenons qu’il est également membre du comité scientifique de Bouygues Télécom. Cette situation de conflit d’intérêts rend l’expertise douteuse. Nous demandons l’application stricte du principe de précaution.

La communication du gouvernement donne à penser qu’il ne souhaite ni légiférer, ni réglementer dans le domaine des antennes. Nous considérons que cette position de déni d’un risque sanitaire des ondes électromagnétiques est inacceptable. Nous demandons que soit établi un cadre législatif et réglementaire pour le développement des technologies nouvelles comme la téléphonie mobile.

Le caractère pathogène des effets non thermiques des appareils portables de téléphonie est établi (et ses effets connus) : augmentation du risque de tumeurs cérébrales et parotidiennes, malignes ou non, chez les utilisateurs réguliers durant plusieurs années. Certaines populations, les enfants notamment, y sont plus sensibles. Des recommandations strictes d’utilisation doivent être officiellement émises.

Le caractère pathogène des ondes électromagnétiques émises par les antennes fait appel à des mécanismes physiopathologiques non encore élucidés. Des patients consultent cependant pour des symptômes très variés, la corrélation avec les ondes électromagnétiques étant établie par le fait que les symptômes disparaissent lorsqu’ils ne sont plus soumis à leur champ. Au-delà de ces personnes dites « électro-sensibles », c’est l’ensemble de la population qui est exposée aux champs électromagnétiques émis par les antennes, dont nous ne connaissons pas encore les effets à long terme. Nous demandons qu’un système de « vigilance » soit mis en place, indépendant des opérateurs de téléphonie, et que la puissance des émetteurs soit réduite dès maintenant.

Nous rappelons que l’absence de précaution et des expertises médicales douteuses au service du lobby industriel ont pu permettre le « scandale de l’amiante ».

Le 18 avril 2009.

Elisabeth Maurel-Arrighi, médecin généraliste Philippe Lorrain, médecin généraliste Marie Kayser, médecin généraliste Anne Perraut Soliveres, Cadre infirmier, chercheur en Sciences de l’éducation Didier Ménard, médecin généraliste Martine Lalande, médecin généraliste Dominique Tavé, médecin généraliste Yveline Frilay, médecin généraliste Christan Bonnaud, médecin généraliste Jean-Louis Gross, médecin généraliste Evelyne Malaterre, médecin généraliste Jacques Richaud, chirurgien hospitalier Jean-Luc Boussard, médecin généraliste Martine Devries, médecin généraliste Florence Gaudard, médecin généraliste


14 Messages de forum

  • En tant que médecin du travail, je m’associe totalement à la démarche de mes confrères médecins généralistes. Les mécanismes physiopathologistes non encore élucidés impliquent d’élargir les présupposés de la médecine biomécaniste, limités à l’interprétation biochimique de la physiologie. La prise en compte de la dimension électromagnétique de l’ensemble des réactions de l’organisme permettrait de relier des connaissances dispersées dans de nombreuses recherches scientifiques déjà bien avancées. De plus, cela nous obligerait à intégrer la dimention énergétique du corps humain sur laquelle se fondent les médecines de traditions orientales. Cette démarche libèrerait un potentiel de régénération de la médecine qui se cantonne trop au raisonnement de relation de cause à effet ; un paradigme réducteur qui ne peut rendre compte des événements de santé observés aujourd’hui. Il y a lieu de changer de paradigme et d’adopter le paradigme des systèmes complexes qu’est l’être humain (ref : "Introduction à la pensée complexe’ Edgar Morin, "Médecins et sorciers" Tobie Nathan et Isabelle Strengers)

    Répondre à ce message

  • Création du
    Collectif VIGILANCE 29
    sur les TECHNOLOGIES SANS FIL

    Le samedi 13 juin dernier, s’est tenue la réunion constitutive du Collectif VIGILANCE 29 sur les TECHNOLOGIES SANS FIL au Relecq-Kerhuon. Le choix de ce lieu était symbolique, car cette ville s’est portée candidate pour participer à l’expérimentation de la limite maximale d’exposition aux champs électromagnétiques de 0.6 Volts/m., défendue par les scientifiques internationaux indépendants et proposée par l’association « Robin des Toits » à l’occasion du « Grenelle de la téléphonie mobile ».

    L’objectif de ce collectif, constitué d’associations finistériennes engagées dans des actions contre les pollutions électromagnétiques (notamment téléphonie mobile), est d’informer et de sensibiliser les citoyens sur les dangers d’une exposition aux champs électromagnétiques, mais également d’interpeller les collectivités et les élus sur ce point, en proposant des alternatives.

    L’initiative du Conseil Général du Finistère pour déployer la technologie WIMAX (wifi à très grande échelle et plus forte puissance) dans les zones non desservies en Internet haut débit, a motivé la création de ce collectif, lequel s’inquiète tout particulièrement des impacts sanitaires que de nouvelles pollutions électromagnétiques pourraient avoir sur la population.
    D’autant plus que d’autres solutions existent (fibre optique, NRA-ZO, CPL, …), plus satisfaisantes sur le plan technique, et moins porteuses de risques.

    Une des premières actions du collectif sera de prendre contact avec le Conseil Général pour savoir à quel stade en est le projet WIMAX dans le Finistère.

    Les membres du collectif sont : AE2D (Brest), L’Arbre de Vie (Brest), Bien Vivre au Cléguer (Plougastel-Daoulas), Le Collectif pour l’application du principe de précaution – CAPP (Loctudy), Bien vivre à Trévignon (Trégunc), Sauvegarde du Trégor (Plestin-Les-Grèves), Force 5 (Plougasnou), Le Groupe IDEES (Morlaix), APURSETAP (Locmaria-Plouzané), Riverains de l’Elorn (Landerneau).

    Le collectif appelle toutes les associations finistériennes engagées dans le même sens à le rejoindre.

    Contacts :
    AE2D Locaux associatifs - 10 rue Hegel - 29200 BREST
    Tél : 02 98 04 24 99
    Site : http://www.ae2d.infini.fr - Courriel : ae2d.29@gmail.com
    APURSETAP Té l:09 71 21 66 42
    association-nationale-apursetap-danger-technologie-sans-fil@orange.fr

    Répondre à ce message

  • je tien à soutenir votre projet, c’est tous le monde qui joue de notre santé

    Répondre à ce message

  • Merci pour cet article, j’ai cru comprendre qu’il existait des ondes electro magnétiques naturels dans de vieilles carrières en Trégor Goëlo par exemple, comment est ce possible ?

    Répondre à ce message

    • bonjour, je ne suis pas médecin, mais orthophoniste et électro-sensible . je ne supporte plus la présence d’ondes dans mon entourage proche. Lorsqu’il y a du wifi, je présente des troubles de types tachycardie-stress-nervosité-insomnie-manque de concentration, dès que je sors des CEM les symptômes disparaissent plus ou moins vite en rapport avec le temps d’exposition. Je sais automatiquement s’il y a des CEM dans un lieu, public ou privé. J’ai dû déménager pour "échapper " aux CEM des antennes+wifi chez tous les voisins..J’espère que vous pourrez faire avancer les choses dans ce domaine, en tant que médecins.
      En tous cas, je soutiens largement votre action et attends patiemment que EHS soit reconnu comme pathologie invalidante.

      Répondre à ce message

  • Ce n’est pas la première fois que le secteur de la téléphonie mobile se fait incendier par les scientifiques et les particuliers ! Il est tout de même avéré que ces antennes ainsi que les téléphones portables sont nocifs pour la santé à cause des ondes qu’ils peuvent nous envoyer une fois allumés. Je suis d’accord avec ce genre d’initiative et je ne peux que saluer les événements défendant les personnes victimes de ces ondes néfastes. Ma fille a elle-même vécu des maux de crâne chroniques durant une période de plusieurs mois et son téléphone portable a été défini comme le suspect numéro 1 par les docteurs. On comptait à ce moment-là effectuer un changement d’opérateur en débutant une opération pour trouver son numéro rio quant les symptômes sont apparus ! On a finalement décidé de prendre un nouveau portable mais moins nocif. Malheureusement, vivre à notre époque sans téléphone portable n’est plus possible. Mais limiter le degré de nocivité est toujours possible ! Et ce type de réunions au sommet aussi ! Pour notre protection à tous !

    Répondre à ce message

    • je vis,depuis une bonne dizaine d’années a environ cinquante mètres d’une antenne relais .Mes récentes analyses médicales me signalent une llc B,Matutes 5/5 stade A de binet,et mon espérance de vie est de ... ?...Dans le voisinage Alzheimer,parkinson et cancer touchent il es vrai les personnes âgés(surement plus fragiles)ses maladies et décès sont t’ils liaient a l’exposition des ondes magnétiques ? ou a une simple fatalité.Je n’ai aucune information sur d’éventuels risques.Quelqu’un pourrait-il m’informer.Avec mes remerciements .salutations

      Répondre à ce message

Répondre à cet article