Victoire à la maternité de St-Maurice

qui garde ses médecins et pourra accueillir les femmes

Nous sommes très heureux d’annoncer deux victoires récentes : pour la maternité de Saint Maurice (94) (Annexe 1 ci dessous)

et pour le service de chirurgie cardiaque de Mondor à Créteil (Annexe 2 et 3).

Ces succès s’ajoutent à ceux qui ont permis de maintenir ces dernières années les maternités de Carhaix, Épernay, Saint Affrique et Decazeville, la radiothérapie de Guéret et d’Argenteuil, le centre d’IVG de Tenon à Paris, les SMUR sur Lure-Luxeuil, la chirurgie cardiaque d’Argenteuil, le vraisemblable maintien de Clémenceau à Champcueil, les succès en justice à Valréas, Lannemezan, Luçon, Carhaix, la création de personnels à Marchant à Toulouse...
_Die, Manosque, Aubagne, Creil, La Seyne sur Mer, Mantes, Le Chemin Vert à Paris, Montceau-Le Creusot, Vire... et tant d’autres sont nous l’espérons également sur la voie de la victoire !

Bravo aux usagers, personnels et élus qui ensemble résistent unitairement aux restructurations dans le domaine sanitaire et social !

Bravo aux mouvements locaux, régionaux et nationaux qui les ont soutenus et largement popularisés !

Ces belles victoires locales ne sont évidemment pas seulement locales, elles sont emblématiques et porteuses d’espoir pour toutes et tous qui luttent partout en France pour assurer un accès de qualité aux soins sur tout le territoire et qui veulent l’abrogation de la loi Bachelot et le maintien de tous les services publics de proximité.

Avec l’annonce faite récemment que l’application de la T2A aux établissement sanitaires locaux serait repoussée en 2013, il est évident qu’aux mobilisations massives s’ajoute une conjoncture pré-électorale qui nous est un peu favorable. Le régime en place cherche à limiter les vagues de protestation... _Profitons-en en mobilisant encore plus ! Ces mobilisations nous l’espérons seront victorieuses en d’autres endroits, et auront le mérite de forcer les candidats de 2012 à proposer un programme de santé plus radical et plus conforme aux réels besoins des personnes et des territoires.

Amicale solidarité de la Coordination nationale Michel ANTONY

Annexe 1 : Communiqué de presse pour Saint Maurice

COMMUNIQUE DE PRESSE Vendredi 28 Octobre 2011

LA MATERNITE DESPITAUX DE SAINT-MAURICE (94) GARDE SESDECINS ET POURRA CONTINUER A ACCUEILLIR LES PATIENTES

Un accord a été trouvé dans le conflit qui opposait la direction des Hôpitaux de Saint-Maurice au Collectif de défense de la Maternité.

Ce conflit né de la mise à l’écart des médecins attachés conduisait à une pénurie de médecins anesthésistes jusqu’à l’arrêt prévisible de la maternité au vendredi 28 octobre.

Le collectif a rencontré les élus locaux le 27 octobre 2011. Etaient présents :
-  Le sénateur-maire M. CAMBON,
-  le député de la circonscription M. HERBILLON,
-  le directeur des Hôpitaux de Saint-Maurice M. FRECHOU,
-  le chef de pôle de La Maternité, Mr le Dr BARDOU
-  Mme le DR PREZIOSI médecin anesthésiste
-  M. IRURETA-GOYENA cadre de santé-puériculteur,
-  les syndicats SUD et CGT représentés respectivement par M. PIEZANOWSKI et M. FRANCOIS.

Lors de cette réunion, la proposition du Collectif a été entérinée par Mr FRECHOU. Les médecins attachés associés pourront continuer à prendre des gardes au sein de l’établissement : une astreinte à domicile assurée par des praticiens hospitaliers est mise en place afin de permettre la continuité des soins.

Cette victoire a été obtenue grâce à la mobilisation de tous : Nous tenons à remercier chaleureusement l’ensemble du personnel de la maternité, la communauté médicale et paramédicale des Hôpitaux de Saint-Maurice, les syndicats SUD et CGT et la population.

Le Collectif est conscient que ce succès s’inscrit dans le contexte de tous les dangers pour l’hospitalisation publique. Mais il vaut avertissement : le personnel se mobilisera autant que nécessaire pour garder sa Maternité.

Contacts :
-  Dr BARDOU 01 43 96 66 54 & Dr PREZIOSI 01 43 96 60 68
-  c.preziosi@hopitaux-st-maurice.fr
-  SUD 01 43 96 60 54 & CGT 01 43 96 60 57

Annexe 2 - Communiqué provisoire de Fabien Cohen pour Mondor-

Xavier Bertrand vient d’annoncer à l’Assemblée nationale, le maintien définitif du service de chirurgie Cardiaque du groupe Hospitalier A.Chennevier/H.Mondor

C’est une belle victoire pour toutes celles et tous ceux qui se sont engagés dans ce combat au sein de la Coordination pour la défense du service de Chirurgie Cardiaque de Mondor. Ce sont bien entendu les plus de 100 000 usagers-pétitionnaires, leurs représentants, les professionnels de l’Hôpital, l’Intersyndical CFDT-CGT-SUD Santé, comme les Universitaires, enseignants et étudiants, les élu-es dans leur grande diversité,...

C’est la confirmation que notre démarche était bien fondée, l’IGAS confirmant la raison d’être de ce service, et même de la nécessité de son développement. Mais c’est aussi la confirmation que c’était une erreur de la part de M. Evin et de MMe Faugere de ne pas entendre les acteurs de terrain qui dénonçaient une décision uniquement basée sur une activité faussée par la période du temps du Pr Loisance. C’est donc une autre conception de la démocratie sanitaire qui a prévalue grâce à cette décision du Ministre.

Nous nous félicitons donc de cette victoire de tout un département, une victoire qui devrait déboucher sur un développement du groupe hospitalier en lien avec son Université, ses professionnels et ses élu-es. Nous resterons donc vigilant dans ce sens, même si pour l’instant nous voulons apprécier ce réel succès.

Fabien Cohen 06 07 28 50 22

Annexe 3 - Remarques de Résistance Sociale pour Mondor

C’est une importante victoire que nous avons remportée après des mois de lutte, y compris pendant juillet et août, y compris quand la situation semblait bien compromise

-  Une revendication précise : maintien de la chirurgie cardiaque Mondor –non négociable -, dont la fermeture arbitraire par l’ARS pour motif d’austérité ne se justifie pas

-  L’unité des personnels à tous les niveaux, des syndicats CGT CFDT SUD, des élus , des partis, des usagers et leurs associations.

-  Nous avons arrêté de compter les pétitions vers 104 000, ce qui témoigne de l’attachement de la population à l’hôpital public et à la Sécurité Sociale : les pétitions étaient signées pratiquement à 100 % de ceux auxquels on la proposait

-  Cet attachement vaut pour l’ensemble des services publics, mais aussi le droit du travail, les conventions collectives ; c’est un refus de l’austérité, de l’éradication de notre modèle social

-  il ne s’agit pas de sauver la chirurgie cardiaque Mondor et que l’ARS en ferme une autre. Il faut rester vigilant : AUCUN service ne doit fermer

Au-delà bien sûr ça doit renforcer notre combat national contre les fermetures, fusions…,découlant de la loi HPST, contre le budget de la Sécurité Sociale, budget notoirement insuffisant dans toutes ses branches pour répondre aux besoins. Ce budget implique des fermetures dans toutes les ARS, des augmentations des tarifs des complémentaires et des restes à charge, l’accroissement des inégalités. Dégager les moyens financiers est possible et nécessaire, c’est uniquement une question de choix politique

Jean Claude CHAILLET

vendredi 11 novembre 2011

Lire aussi

Un journaliste qui filme un contrôle violemment agressé par des agents de la RATP

29 novembre 2017
par Christiane Vollaire
Raphaël Godechot, journaliste indépendant, jeté à terre, a subi le 17 novembre dernier des violences policières pour avoir voulu porter secours à un migrant sans papiers lors d’un contrôle dans le …

La maternité des Lilas en danger

20 juin 2011
Le personnel de la maternité des Lilas mobilise pour défendre le maintien et la reconstruction de la maternité sur la commune des Lilas, dans le 93

Feu de forêt !

22 juillet 2010
la maternité des Bluets, à côté de l’hôpital Trousseau (Paris12è) est menacée par les mesures de l’ARS qui modifie ses finacements.

A propos du mouvement des sage-femmes

15 juin 2010
contribution au débat au sein du mouvement des sage-femmes, exposant les revendications des sage-femmes libérales et des sage-femmes hospitalières