Une campagne anti-tabac outrée et qui va à l’encontre du travail de prévention

Nous avons visionné les vidéos du dernier spot de prévention de l’INPES sur le tabac : http://www.inpes.sante.fr/30000/actus2014/035-tabac-risques.asp
Navrant ! Ces spots relèvent de la propagande intégriste violente, effrayante, stigmatisante, sans nuances et sans comparaison. Ils relèvent de l’inintelligence et font fi de tous les travaux menés en addictologie par tous les professionnels qui se penchent sur la prévention des risques et la compréhension des causes qui mènent un individu à devenir dépendant d’un produit ou d’un autre.

Dénoncer les profits de l’industrie du tabac sans dénoncer les méfaits de l’univers de la finance ultralibérale et capitaliste ne sert à rien.

Dire que toutes les 7 minutes 1 personne meurt du tabac demande à être vérifié : les études sous-estiment constamment la responsabilité des facteurs professionnels et environnementaux (Amiante, pesticides , pollution de l’air etc.) sur la morbidité et la mortalité .

Se focaliser de cette manière sur « la prévention », c’est se situer uniquement du côté de la responsabilité individuelle face aux comportements à risque et méconnaître le liens de ceux-ci avec leurs conditions de vie et de travail [1]. On sait aussi que les traumatismes psychiques entrainent souvent des addictions : en France toutes les 7 minutes un viol est commis

Les politiques qui récoltent les taxes très élevées sur ce commerce, ont vite fait de mettre en avant le tabac comme un écran cachant toutes les autres causes.

Pour rappel, 1 enfant meurt des conséquences de la malnutrition toutes les 5 secondes dans le monde, il semble que cela ne révolte et ne mobilise que bien peu de monde

Nous vous invitons à rejoindre la pétition du collectif des professionnels de la santé et du social contre la prévention malveillante

https://www.change.org/p/les-spots-de-pr%C3%A9vention-malveillants-%C3%A7a-suffit

mercredi 15 octobre 2014, par Sylvie Cognard, Marie Kayser

Lire aussi

Le rapetassage de la Complémentaire

12 mai 2016
par Pierre Volovitch
La DREES vient de publier un document important sur « la complémentaire santé » . En France, aujourd’hui 95 % de la population est couverte par une assurance maladie complémentaire . Que dire de cette «  …

Cour des Comptes et grippe H1N1 : une crédibilité ébranlée ?

21 février 2011
par Lucien Farhi, Marie Kayser
La Commission des affaires sociales du Sénat a fait enregistrer le 1er février 2011 le rapport fait en son nom par Alain Milon sur l’étude de la Cour des comptes relative à l’utilisation des fonds …

Les CAPI arrivent à un moment donné de l’histoire du capitalisme et ce n’est pas un hasard

4 octobre 2010
par Patrick Dubreil
Le plaidoyer d’un de nos lecteurs en faveur du CAPI n’a pas laissé indifférents certains de ses confrères, bien entendu d’accord avec la nécessité de revaloriser leur métier de généraliste, mais pas dans …

Les CAPI, un recul pour la médecine générale : lettre ouverte du SMG à Monsieur Frédéric Van ROEKEGHEM directeur général de l’Union Nationale des Caisses d’Assurance Maladie (UNCAM)

1er juillet 2009
Les CAPI (Contrats d’Amélioration des Pratiques Individuelles), un recul pour la médecine générale. Rappelons que le généraliste qui signe ce CAPI s’engage à atteindre pour certaines catégories de …