Quelle hospitalité pour la folie ? Ça suffit !

Alors que paraît le n°67 de Pratiques sur le thème : La folie. Une maladie ? un appel est lancé le 1er novembre en conclusion d’un meeting des 39, afin de fédérer les résistances pour une hospitalité suffisamment bonne pour la Folie, continuer la réflexion critique au cours de forums et proposer des actions concrètes.

Ce n° de Pratiques propose une réflexion critique et appelle à une hospitalité de la folie, dans les études médicales, la pratique médicale, la société, et même la pratique psychiatrique.

Pour agir, outre la lecture de ce n° de la revue, vous avez la possibilité de prendre connaissance de cet appel reproduit dans notre article paru à la rubrique du site Psy et Société, de le diffuser, et bien sûr de le signer, en suivant ce lien : http://www.hospitalite-collectif39.org/?CA-SUFFIT

lundi 10 novembre 2014

Lire aussi

Balance ton comportement !

22 novembre 2017
par René Fiori
René Fiori Psychanalyste Voici le premier : « comprimé électronique », « médicament connecté », « médicament intelligent », « première pilule traçable numériquement », c’est selon, dont la Food and Drug …

Collectif des 39 : La sangle qui attache tue le lien humain qui soigne

17 septembre 2015
par les cahiers de la médecine utopique pratiques
Une pétition du Collectif des 39, signée par de nombreuses personnalités du monde intellectuel, du soin psychiatrique et des arts interpelle les parlementaires au sujet du retour de la contention …

Quelle Hospitalité pour la Folie - Collectif des 39 : Appel du 1er Novembre 2014 adopté par les 700 participants du meeting organisé par le collectif des 39

8 novembre 2014
Ça suffit ! Les faits sont là, têtus et implacables : Tandis que la demande de soins croît -notamment pour les enfants -, les moyens humains se raréfient : diminution des postes d’infirmiers, …

Enfermez-les tous ?

24 décembre 2008
Folie : Des psychiatres, au premier rang desquels, le Dr Baillon, Psychiatre des Hôpitaux, appellent en urgence à un Plan de santé mentale. Le malaise, pour ne pas dire l’indignation suscités chez nos …