EBM, le grand écart

par Marie Kayser, Pratiques N°73, avril 2016

En tant que généraliste enseignante, j’apprécie l’utilisation de l’Evidence Based Medicine (EBM) comme outil de formation des futurs généralistes. Une partie de la formation des internes en médecine générale est basée sur l’incitation à un travail réflexif sur des situations de soin. L’interne fait d’abord la narration d’une rencontre de soin où il a été en situation d’incertitude et où plusieurs stratégies de résolution pouvaient être utilisées… En bref, il s’agit d’une situation complexe où il a été en (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°73 Subjectif objectif, l’inextricable

Lire aussi

N°73 - avril 2016

Le talon de fer

par Sylvie Cognard
À l’heure du démantèlement de tous les services publics. 
À l’heure du dépeçage en règle : – du Code du travail, – de la médecine du travail, avec son corollaire d’attaques et de condamnations des médecins …