Pratiques N° 53 Résister pour soigner

Ce travail collectif, élaboré par des praticiens et par des chercheurs, rend compte de la révolte et de la résistance chez les soignants comme chez les patients et les usagers de la médecine ; mais aussi, dans tous les lieux (de travail, d’éducation, de service public) affrontés aux destructions politiques aujourd’hui à l’œuvre. Face à l’intimité des problèmes de santé et contre la dégradation des politiques publiques, ce numéro veut impulser le sens d’une résistance collective.

Dans cette perspective, la question de la solidarité est centrale. Les récentes règlementations discriminatoires, à l’encontre des étrangers, à l’encontre des personnes incarcérées, ou à l’encontre des patients suivis en psychiatrie, font passer pour légales des mesures que nous dénonçons comme illégitimes. Et les soignants, comme les citoyens en général, s’exposent eux-mêmes aux représailles en défendant le droit des personnes.

Notre réflexion n’appelle pas seulement au refus et à la résistance, mais, de façon plus positive, à la riposte.

À NOTER  : La case cochée en vert clair devant les articles indique que celui-ci peut être lu directement sur le site. Ce sont soit des articles en accès libre, soit des versions longues d’articles parus dans la revue.

Sommaire du N°53

Documents joints