Pratiques N° 52 Féminin invisible : la question du soin

L’essentiel de l’activité humaine repose sur une multitude d’éléments invisibles bien qu’incontournables. Les gestes élémentaires de la vie quotidienne, mais aussi le soin des enfants et des parents dépendants, sont encore très majoritairement assumés par les femmes, y compris lorsqu’elles travaillent au dehors. Des métiers « de service » aux professions du soin, de la médiation dans les banlieues au « désorcèlement », elles s’attachent aux missions les plus modestes sans lesquelles aucune société ne pourrait fonctionner. Elles sont ainsi, plus que les hommes, attentives à l’autre, à ce qui fait lien. Comment faire reconnaître, et surtout partager plus équitablement, cette responsabilité ? Comment la rendre visible sans la pervertir ? Comment lutter contre les formes d’exploitation auxquelles cette invisibilité peut donner lieu ? Les auteurs de ce numéro, chercheurs, journaliste, philosophes, sociologues, soignants, explorent les multiples facettes de cette question, et tentent de révéler l’humanité de ce qui échappe au regard.

Dans le magazine, l’actualité avec l’affaire du Médiator® (déjà pointé par Pratiques en 1977...), les « experts » de la Haute autorité de santé, le rapport Hubert, les tribulations de la CPAM et quelques propositions de lectures...

À NOTER  : La case cochée en vert clair devant les articles indique que celui-ci peut être lu directement sur le site. Ce sont soit des articles en accès libre, soit des versions longues d’articles parus dans la revue.

Sommaire du N°52

Documents joints