Pratiques N°13 La médecine et l’argent

L’argent règne sur la médecine. Mais pas comme on l’imagine en général. La collectivité investit beaucoup dans les dépenses de santé, mais davantage pour servir les intérêts d’une partie de la profession que pour répondre aux besoins prioritaires. Logique commerciale et gestion technocratique décident et les patients sont oubliés. Oubliés aussi les soignants de proximité, les infirmières..., tous ceux qui sont dans le contact du soin et non dans le prestige de la technique.

-  Où est donc la médecine ? Côté argent ou côté don ? Un autre pôle existe que les rédacteurs de Pratiques explorent ici : la réciprocité, le don qui crée du lien, zone subtile et contradictoire où se joue l’essentiel du soin et de la guérison.

-  La santé n’est pas qu’une affaire individuelle. Elle s’inscrit dans une dimension sociale, politique, culturelle. Cela aussi mérite d’être organisé, régulé, payé.

Pour le reste, les collaborateurs réguliers du hors-dossier, continuent de veiller : Monique Sicard, sur les vieux hôpitaux parisiens — Broussais, Boucicaut et Laennec — qui ferment pour céder la place au nouvel hôpital Georges Pompidou ; Denis Labayle, sur la santé à deux vitesses qui s’instaure à Saigon, au Vietnam ; Bertrand Riff sur les effets thérapeutiques du « chichon » ou cannabis ; et Martin Winckler, sur les terribles non-dits qui traînent dans les cabinets de généralistes.

À NOTER  : La case cochée en vert clair devant les articles indique que celui-ci peut être lu directement sur le site. Ce sont soit des articles en accès libre, soit des versions longues d’articles parus dans la revue.

Sommaire du N°13

Documents joints