Pratiques, les cahiers de la médecine utopique

La violence faite au travail

Pratiques N°47

Les numéros papier épuisés disponibles en version électronique, octobre 2011

Téléchargement

Les violences que subissent les travailleurs sont mesurables aux dégâts qu’elles ont toujours imprimés dans leurs corps. Ces atteintes physiques continuent de s’aggraver malgré une avancée certaine des connaissances en ergonomie du travail, en pathogénie des substances chimiques et de la législation. Ce qui semble relativement nouveau aux auteurs de ce numéro, c’est la déstabilisation psychique et sociale des personnes, induite par une organisation du travail qui bafoue leurs compétences et veut à l’évidence asservir leurs savoirs professionnels à des modes de productivité déshumanisants. Le cynisme qui résulte des choix de management des entreprises pousse les travailleurs à des décompensations graves, puisque certains ne voient d’autre alternative que le suicide pour s’en échapper. Soignants, acteurs de santé au travail, psychologues, sociologues, philosophes et patients s‘accordent à démonter les mécanismes qui rendent malades et soulèvent les questions auxquelles il nous faut nous affronter d’urgence, collectivement, pour défendre la santé et le droit au respect des travailleurs. Pour acheter ce N° sous format pdf, cliquez sur le lien


3 Messages de forum

  • La violence faite au travail Le 25 novembre 2009 à 15:26 , par AC ! 21 DIJON

    Bonjour,
    certes votre article est réel, mais abstraire les travailleurs et travailleuses sans travail de leurs souffrances est une erreur inacceptable. En effet, vous le savez aussi bien que nous, des retraitéEs , des chômeurs, des précaires sont victimes de soins, souffrent d’un REVENU suffisant.
    Bon courage à vous pour conscientiser afin que toutes et tous se reconnaissent.
    Claude

    Répondre à ce message

    • La violence fai MEte au travail Le 14 décembre 2009 à 19:55 , par TdBil

      tdbil.

      Merci à Claude pour son commentaire qui nous montre bien combien il a sut prendre en compte les autres qui ne sont pas lui, sans ça il se serait jeté lui même à la rue sans ménagement. Mais ça, il ne le fait qu’avec les autres, comme tout bon citoyens conscient de ses prérogateuses. On sent qu’il vit la vraie vie et qu’il est prêt à changer le monde, oui, mais la France dans laquelle vivent les autres,non.

      Répondre à ce message

    • La violence faite au travail Le 1er février 2010 à 17:56 , par Jean-Louis GROSS

      Salut Claude, ta remarque est juste, nous avons abordé le thème de la souffrance au travail, il faudrait construire un dossier sur le thème de l’accès au soins et de la précarité, cela mérite de construire un dossier, je vois pas encore bien comment, mais si tu as des idées, tu seras le bienvenu pour le proposer à la rédaction. Deux fois par an, nous réfléchissons aux thèmes à aborder dans les prochains numéros, Amicalement, Jean-Louis

      Répondre à ce message

Répondre à cet article