Pratiques, les cahiers de la médecine utopique

Abécédaire violent

Pratiques N°75 Les huis clos de la violence, octobre 2016

Les zèbres toulousains ont émaillé le numéro d’un abécédaire violent, tout n’a pu figurer dans le numéro, le voici complet...

ABÉCÉDAIRE VIOLENT

A comme Arme : Les armes permettent de créer ou conserver du lien social avec les dictateurs souffrant d’isolement ou de rejet. Font fructifier les marchés, mais pas ceux des fruits et légumes. Maintiennent un niveau exigeant de créativité pour renouveler les façons d’occire.

B comme bermuda : Amputation du pantalon

C comme Créon : Vieux tonton aigri d’Antigone la magnifique, la cabocharde. Édicte des lois injustes comme ça l’arrange… ça fait des histoires entre ceux qui résistent et ceux qui ont la trouille et à la fin tout le monde meurt.

D comme Dysenterie : Feu très incontrôlé à l’intérieur du labyrinthe colonial

E comme Épilation : Génocide de poils. E comme Écriture et Épilation : Violence plus ou moins bien tolérée par certains zèbres récalcitrants. Le sujet doit extraire quelque chose de lui, dans les deux cas, c’est douloureux.

F Comme Fricassée : Violence s’exerçant à l’encontre des escargots, des étourneaux et des palourdes. On s’en fout parce que c’est pas nous.

G comme Gaz : Quand l’eau s’y met, Bang !!! L’eau s’y met souvent dans les familles au moment de passer l’éponge, si celle-ci n’est pas bien essorée. G comme Guerre : Quand on est petit chaque fois qu’on fait un vœu, on demande qu’il n’y ait plus de guerre dans le monde. Pourtant les guerres continuent de semer le malheur, la mort, la misère, la terreur. C’est parce qu’on grandit. Les guerres sont finalement bien plus résistantes que les vœux d’enfance.

H comme Huis clos : Boîtes crâniennes, prisons, estomacs, chambres, frigos, familles, institutions, Tuperware sont des huis clos dans lesquels les germes, les paroles, les champignons et les idées peuvent se déchaîner à l’abri. Les huis clos favorisent les fermentations métaboliques, annonciatrices d’explosion. Certaines fermentations produisent des conversions vers le meilleur, c’est le cas du chou qui mute en choucroute. D’autres produisent des conversions vers le pire, c’est le cas de Fukushima, d’une commission d’experts actionnaires décidant une délocalisation et fermeture d’usine, et de la choucroute dans le colon.

I comme Irgnoule : Prédateur naturel et cruel des zèbres toulousains. L’irgnoule veut effacer les rayoures et les virgoules.

J comme Jalousie : Persienne pliable au caractère imprévisible. Provoque douleur aiguë quand elle vous chope le doigt.

K comme Kamikaze : Toujours prêt pour le grand saut. Les sujets kamikazes ont une capacité réflexive peu développée. Ils ne font jamais retour de leur expérience.

L comme Loup : L’expression métaphorique L’homme est un loup pour l’homme illustre la cruauté du sujet masculin. On n’a jamais entendu que la femme était une louve pour la femme.
L comme ligature : Liens pour attacher. Attaché ? Dit le loup. Vous ne courez donc pas où vous voulez ? Pas toujours, mais qu’importe ?….

M comme Maladie : Échappée de la boîte de Pandore, elle aime s’incruster dans le corps des hommes. Et des femmes. Elle s’est développée sous des formes innombrables, grâce à quoi elle a nécessité et permis l’invention du médecin et de Pratiques au beau papier.

N comme Nichon : Le nichon est la forme amoindrie du cornichon convalescent à qui l’on a violemment ôté le cor au pied.
N comme N : Consonne nasalisée. Confusion fréquente avec M qui la précède. Haine et Aime sont a priori antonymes, mais le passage entre les deux est poreux, d’où la confusion dans les dyslexies.

O comme Opéra : Abréviation pour opération. Pendant l’opéra, on entend les hurlements aigus du sujet quand Bistouri se passe d’Anesthésie. Bistouri et Anesthésie sont les célèbres héros de l’opéra éponymes dont la renommée a malheureusement été éclipsée par celle de ses cousins, Tristan et Yseult.

P comme Pognon : Violent quand il abonde, violent quand il manque. Ne se régule jamais… A ce jour ni vaccin ni remède. Que fait la recherche ?

Q comme Quintuplés : Cinq pour deux places, d’où la guerre des tétons.

R comme Rouste : Petite violence éducative. N’a jamais fait de mal à personne.
R comme Racisme : Théorie fumeuse mais très vivace pour hiérarchiser les couleurs. En droguerie, le tube de blanc existe toujours en grand modèle, preuve de sa suprématie. C’est injuste pour le bleu du ciel, pour le noir d’Afrique, et pour tous les beiges.

S comme Savon : Passé par un supérieur hiérarchique, un parent, un conjoint. En général le sujet s’en remet. Existe en forme mineure : la savonnette, psychiquement plus insaisissable car très fuyante et glissante.

T comme Tigre : Sa peau veut imiter celle du zèbre, mais en vain. Cet échec le rend féroce et très jaloux, comme le rappelle l’expression jaloux comme un tigre. C’est aussi la raison pour laquelle les tanières du tigre sont pourvues de persiennes pliables. Voir Jalousie.
T comme TAFTA  : Traîtrise de traîtres nous autorisant enfin à gober un poulet au chlore sur lit de bœuf aux hormones et gratin d’OGM.

U comme Urétrite : Gonococcie ou chaude-pisse. Ça fait mal.

V comme Violence : Tout ça. Voir de A à Z

W comme…  : Y’en a pas. Essayez voir…

X comme Né sous X : Violence de la vie. Ça commence bien…

Y comme Yoga : Technique consistant à faire des nœuds avec tête, membres inférieurs et supérieurs, oreilles, dents… et les orteils.

Z comme Zadiste : Énergumène obtus.e, ridicule et têtu.e. S’apparente à l’âne qui enfonce ses 4 sabots dans la glaise et refuse de bouger de la place. Mais le zadiste n’a que 2 sabots. Il compense cette misère sabotine par une luxuriance d’idées.
Z comme Zigouiller : Verbe désignant l’action qui s’opère sur les poulets ou les ennemis pour leur interrompre l’élan vital. Question : les poulets seraient-ils les ennemis de l’homme ?


Répondre à cet article

Erreur...

Erreur...

Fichier abonnement introuvable